Saint - Omer

La huitième circonscription du Pas-de-Calais
 
Capture d’écran 2021-06-22 à 23.02_edite

Le territoire regroupe plusieurs monuments historiques comme la Cathédrale de Saint-Omer ou le beffroi d'Aire sur la Lys. Il abrite des espaces naturels importants comme la Réserve Naturelle Nationale des Etangs du Romelaëre. Il est aussi chargé de culture et d'histoire grâce à des lieux comme la Coupole ou le musée Sandelin.

450 km2

125 000 habitants

56 communes

Sur les rives de l'Aa et de la Lys, la huitième circonscription du Pas-de-Calais englobe la totalité de l'Audomarois et une partie du Pays de Bethune-Bruay. Elle se situe essentiellement autour des cantons  d'Aire, Arques, Fauquembergues et de Saint-Omer.

Les 54 communes de la huitième circonscription du Pas-de-Calais

 

Actions locales

arton4859-25778.jpg

Ecouter - relayer - représenter...

Il s'agit là de trois fonctions essentielles du mandat d'un député. Depuis son élection, Benoit Potterie les a assumées avec dévouement et détermination.

Attentif aux préoccupations de ses administrés, Benoit Potterie a accompli efficacement son rôle de porte-parole et de représentant des habitants du Pas-de-Calais. Auteur de près d'une centaine de questions écrites et orales, il est intervenu 300 fois en commission et séance et a co-signé 80 propositions de loi.

Spécialiste des questions liées à l'agriculture, au commerce et à la fiscalité, il est l'auteur de deux rapports parlementaires dont un sur la taxation des géants du numérique.

Privilégiant la proximité et les contacts humains, Benoit Potterie et son équipe ont reçu plus de 2500 personnes dans sa permanence de Saint-Omer pour résoudre les difficultés qu'elles peuvent rencontrer, les plus simples comme les plus complexes.

Face aux difficultés économiques, il est toujours à la disposition des salariés et des partenaires sociaux pour relayer leurs attentes et leurs propositions auprès des pouvoirs publics, et notamment auprès du Gouvernement.

B979666125Z.1_20160910143049_000+G9U7IAE6J.2-0.jpg

...Faire vivre notre patrimoine ...

Attaché au patrimoine culturel mais aussi économique de son territoire, Benoit Potterie s'est investi dans différentes commissions et groupe de travail pour le défendre.

Il est notamment co-signataire de la proposition de loi visant à promouvoir l'industrie verrière française. Cette loi permet une meilleure protection de l'appellation "fabriqué en France" aux produits de la filière du verre.

Il s'est par ailleurs beaucoup mobilisé face aux difficultés de la verrerie Arc, qui a reçu une aide de 108 millions d'euros de l'Etat afin de maintenir une activité permettant de pérenniser de nombreux emplois.

Secrétaire du groupe d'étude de la filière brassicole, Benoit Potterie est l'auteur de plusieurs amendements (dont 2 adoptés) visant à soutenir le secteur et les milliers d'emplois directs qui en dépendent.

Parce que l'agriculture est une dimension à part entière de notre patrimoine, Benoit Potterie s'est également beaucoup investi sur les questions agricoles, notamment à l'occasion de la loi Egalim.

En 2019, il s'est opposé, contre l'avis de son groupe politique, au projet de loi autorisant la ratification du CETA.

Conscient que le territoire bénéficie d’un fort potentiel touristique qui doit être valorisé, Benoit Potterie encourage toutes les initiatives y contribuant. C’est dans ce contexte qu’il a représenté le groupe Agir Ensemble à l’occasion de l’examen de la proposition de loi relative à la fondation du patrimoine. Celle-ci permettra de renforcer l’accompagnement et le soutien public au patrimoine situé dans les zones rurales, bourgs et petites villes de moins de 20 000 habitants. 

... Mieux vivre

Le développement et l'aménagement de nos villes, bourgs et villages est l'une des priorités de Benoit Potterie.

C'est la raison pour laquelle le projet de contournement et d'aménagement de la RD642 doit être soutenu et les travaux poursuivis jusqu’aux communes d’Arques et de Campagne-lès-Wardrecques, à la fois pour la sécurité des usagers et des riverains. Ils contribuent par ailleurs au désenclavement de cette partie de l’Audomarois et donc à son développement économique. 

Benoit Potterie a multiplié les échanges avec les différents interlocuteurs concernés, au Gouvernement, à la Région, ou encore au département, afin de faire avancer ce dossier.

Par ailleurs, le député a co-signé la proposition de loi visant à encadrer le développement des projets éoliens afin qu’à l’avenir, les éoliennes ne se situent plus à proximité des monuments historiques majeurs ou des zones d’habitation.

Enfin, parce que la sécurité est une condition nécessaire pour l’exercice des libertés, Benoit Potterie s’est battu pour une augmentation des effectifs policiers au sein de la circonscription. Dès 2022, ce sont 15 nouveaux postes qui seront créés pour renforcer les effectifs des forces de l’ordre du commissariat de Saint-Omer